Rechercher sur le Site

Tests salivaires : les enseignants et les AESH ne sont pas personnels de laboratoire !
Publié le 1er mars 2021 | SNUDI-FO 72

Après les annonces médiatiques du Ministre Blanquer sur l’organisation de campagnes de tests salivaires des écoliers, un certain nombre d’écoles de l’académie de Lyon ont reçu par mail des consignes de la part des DSDEN au sujet de ces dépistages.

Ainsi, dans l’Ain, le mail reçu de la DSDEN demande aux directeurs d’école de prendre en charge la distribution d’un formulaire de « renseignement et de consentement qui est à faire remplir par les responsables légaux des élèves volontaires pour ce test. » Puis, une fois ces documents dûment renseignés, de les synthétiser dans un tableau Excel récapitulatif par classe, le tout devant être adressé 48h avant le début des tests (…) !

Se rajoute à cela la sollicitation des enseignants et AESH, puisque comme l’indique le Secrétaire général de l’IA DASEN de l’Ain dans son mail aux directeurs : « la campagne sera accompagnée par un personnel de laboratoire qui expliquera le prélèvement en pratique à tous les référents classe de l’école. Le personnel de laboratoire pourra rester 1h à 1h30 maximum à l’école. Ce personnel ne devra pas être laissé seul avec les élèves. Autant que possible, une infirmière scolaire sera en appui de cette campagne. »

Chacun comprend que dans nombre d’écoles, les 1h à 1h30 de présence du personnel de laboratoire seront bien insuffisantes pour effectuer les prélèvements de tous les élèves ! Le message indique qu’une infirmière scolaire sera en appui !

Mais de qui se moque-t-on ?

Chacun sait la pénurie de personnels de médecine scolaire, il n’y aura donc personne pour effectuer les tests salivaires si ce n’est les enseignants et ou les AESH ! C’est inacceptable !

Le mail reçu par les directeurs le confirme d’ailleurs, description des modalités à l’appui : « Le prélèvement consiste à recueillir uniquement de la salive (pas d’expectoration profonde) de l’ordre d’1 ml dans un petit récipient dont le fond doit être recouvert de salive. Ces prélèvements sont à faire par les personnels de l’école qui seront dotés d’équipements de protection individuelle (EPI) par la DSDEN. »

Les personnels enseignants et AESH ne sont pas des personnels de laboratoire ! Il n’y a aucune base règlementaire pour leur imposer de participer à cette opération de communication !

Ce n’est ni aux enseignants, ni aux AESH de pallier la carence de la médecine scolaire organisée depuis des années par ce Ministre et ses prédécesseurs, médecine scolaire qui, de surcroît, est en cours de destruction-transfert avec le projet de loi 4D. (voir en PJ le courrier de notre Fédération au ministre)

Le SNUDI-FO revendique :

- le recrutement massif et immédiat d’infirmières et de médecins scolaires fonctionnaires d’Etat

- le recrutement immédiat d’enseignants, en commençant par tous ceux qui sont inscrits sur la liste complémentaire au concours.

cale




Documents Liés
courrier_au_ministre_-_organisation_des_tests_salivaires
PDF - 137 ko
SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo