Rechercher sur le Site

Après la grève et la manifestation massive du...
Publié le 17 janvier 2022 | SNUDI-FO 72

Après la grève et la manifestation massive du 13 janvier :

Réunissons-nous en RIS-présentiel pour décider de la suite !

mercredi 19 janvier (14h-17h) école Sablonnière-LE MANS

Les réponses apportées par le Ministère répondent-elles à nos revendications ?

C’est à la base, à vous de décider des suites !

Mais pour le SNUDI FO 72 : NON il ne répond que trop peu !

Voir les réponses de Blanquer, le soir du 13 en vidéo ici

Près de 2000 manifestants au Mans : Historique pour une grève de l’Education nationale ! La moitié des écoles fermées et un taux moyen de 75% de grévistes...

Le 3 janvier, la rentrée s’est effectuée dans des conditions invraisemblables, avec plusieurs centaines d’enseignants absents non remplacés par manque de recrutement anticipé de remplaçants. Dès le lundi 3 au matin, des circonscriptions annoncent aux écoles qu’il n’y a plus aucun remplacement disponible. A cela s’ajoute un protocole sanitaire « hors-sol » et ses consignes contradictoires, découverts dans la presse (payante), mettant tout le monde en danger. Nos élèves sont, de fait, renvoyés chez eux et nous sommes exposés à une colère légitime des parents.

Une fois de plus, nous nous sommes retrouvés confrontés à un énorme chaos !

Alors que nous faisons face à un variant du virus extrêmement contagieux, qu’aucun moyen humaine et qu’aucune protection supplémentaire ne nous a été octroyée, nos classes se vident au fur et à mesure des contaminations et le retour parfois très partiel des élèves s’effectue au fil des attestations sur l’honneur et/ou tests négatifs que nous devons contrôler.

Dans ces conditions, il nous est impossible d’assurer nos missions d’enseignement à nos élèves.

La situation de chaos que nous vivons actuellement dans nos écoles est de la responsabilité du gouvernement qui depuis le début de la crise sanitaire n’a rien anticipé.

Comme le SNUDI-FO 72 le revendique depuis mars 2020, il aurait fallu que le ministère procède à un recrutement massif de professeurs pour alléger les effectifs et assurer les conditions permettant de respecter la santé de chacun. Il aurait fallu réquisitionner ou construire les locaux nécessaires pour créer les classes indispensables. Il aurait fallu recruter en masse des agents d’entretien pour assurer les missions de nettoyage et de désinfection et fournir tout le matériel de protection.

Aucun centime pour l’école alors que les fonds débloqués pour les banquiers et les patrons depuis mars 2020 atteignent la somme de 600 milliards d’euros ! Plus de deux fois le budget de l’Etat, plus de 10 fois le budget de l’Éducation nationale. De quoi doubler le nombre de tous les fonctionnaires, qu’ils soient dans les écoles ou les hôpitaux ! Pire, le ministre Blanquer a rendu 600 millions d’euros de budget en 2021 et encore 75 millions en 2021 !

Le message est clair : en refusant d’octroyer les moyens nécessaires, en exposant les personnels et les élèves à la Covid, en utilisant la crise sanitaire pour aller toujours plus loin dans la déréglementation, la priorité du gouvernement n’est ni de combattre l’épidémie, ni de permettre que l’école assure sa mission d’enseignement.

Le ministère argue de la difficulté à recruter, du fort taux de démission et de la chute du nombre de candidats aux concours. Comment s’en étonner après plus de 20 ans de gel du point d’indice ? Entre 1998 et 2018, les démissions ont augmenté de 12,3% alors que l’inflation a atteint 31,1% sur cette période. Et l’écart s’est encore accru ces dernières années ! Pour ces raisons, le SNUDI-FO 72 revendique le dégel et l’augmentation immédiate de 21% de la valeur du point d’indice et une revalorisation indiciaire. Ces revendications salariales sotn au coeur des revendications pour la mobilisation du jeudi 27 janvier, question des salaires qui concerne aussi bien le privé que le public. C’est tous ensemble PUBLIC-PRIVÉ que nous ferons plier le gouvernement !

Face à cette situation de chaos et de destruction, le 13 janvier, la grève dans l’Education nationale a été massive, du jamais vu selon beaucoup !

Une grève pour pouvoir enseigner à nos élèves, mettant au centre un plan d’urgence avec le recrutement immédiat de personnels à hauteur des besoins : remplaçants, AESH, personnel RASED, infirmières et médecins scolaires, personnel municipal… et les moyens nécessaires, notamment des locaux, des livraisons d’équipements de protection adaptés, comme l’expriment les motions qui remontent au syndicat.

C’est aussi le sentiment de « mépris » qui a été dénoncé en réponse à la communication provocatrice du Ministère.

Une grève massive mais dont on sait qu’elle ne suffira pas à faire céder le ministre et qui pose le problème de la poursuite et l’élargissement de la mobilisation.

Voir le communiqué de notre Fédération nationale et du SNUDI FO 72

communique la_fnec_fp-fo_appelle_a_poursuivre_la_mobilisation_et_preparer_la_greve_massive_le_27
communique_snudi_fo_72_et_apres_le_13_quelles_suites_a_donner

Le SNUDI-FO 72 note ainsi qu’il serait contre-productif (sauf à aller vers la grève reconductible), de mobiliser les collègues sur des ACTIONS chaque jour. C’est pour ces raisons que nous n’appellerons pas à la journée du jeudi 20, ni aux actions en "attendant" le 27/01.

Le SNUDI FO 72 considère que les collègues qui aujourd’hui décident de s’organiser, de se mettre en grève le jeudi 27 janvier, pour faire valoir leurs revendications ont raison : nous sommes légitimement en droit de défendre nos conditions de travail, le montant de notre salaire et l’école publique !

Le SNUDI FO 72 appelle les collègues à multiplier ces initiatives, à se réunir dès maintenant pour définir la situation exacte de leur école, leurs revendications précises et les moyens de les obtenir, à élaborer et faire remonter des motions (modèle ci-dessous).

motion-proposition-suites13janv22

RIS en présentiel, mercredi 19 janvier (14h-17h) à l’école Sablonnère, 2 rue du Commandant Dlaboudinière au Mans. (papier pour l’IEN ici). Par ailleurs le SNUDI-FO 72 avec FO Fonction Publique 72 et l’UD FO 72, prendra sa place dans la mobilisation interprofessionnelle du 27 janvier.

cale




Documents Liés
communique_snudi_fo_72_et_apres_le_13_quelles_suites_a_donner
PDF - 8.5 ko
motion-proposition-suites13janv22
Word - 11.7 ko
communique la_fnec_fp-fo_appelle_a_poursuivre_la_mobilisation_et_preparer_la_greve_massive_le_27
PDF - 166.6 ko
SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo