Rechercher sur le Site

Classe exceptionnelle R2022 : des modifications…
Publié le 4 mars 2022 | SNUDI-FO 72

Le Ministère a présenté au Comité Technique Ministériel du 26 janvier son projet de décret relatif à la classe exceptionnelle. La FNEC FP-FO a rappelé son opposition constante à l’évaluation PPCR dont elle dénonce l’arbitraire à tous les niveaux et son refus des « accompagnements » PPCR qui se multiplient.

Passage de l’accès fonctionnel de 80 à 70% 

Jusqu’à présent, lors des opérations de promotions à la classe exceptionnelle, 80% des collègues étaient promus par accès fonctionnel (8 années d’exercice sur des missions particulières) et 20% étaient à l’ancienneté (aux échelons 6 ou 7 de la hors classe).

La répartition sera désormais de 70% – 30 %.

Le ministère confirme ainsi que ce critère discriminant, qui écarte des promotions des personnels qui n’occuperaient pas les fonctions les plus « méritantes », pose problème.

Raccourcissement de la durée de service de 8 ans à 6 ans pour l’accès fonctionnel 

Désormais 6 années sur les missions particulières seront exigées en non plus 8, entrainant une masse plus importante de promouvables et donc une possibilité de sélection accrue pour la hiérarchie.

Rappelons qu’à partir de 2023, le nombre de collègues à la classe exceptionnelle sera plafonné à 10% du corps.

Avec l’évaluation PPCR, le nombre de personnels partant à la retraite après une carrière complète au grade et à l’échelon terminal de leur corps devient très minoritaire, ce que nous contestons.

La FNEC FP-FO a rappelé sa revendication constante d’abrogation de cette évaluation PPCR arbitraire et son exigence de promotions basées majoritairement sur l’ancienneté où chaque agent qui aurait effectué une carrière complète pourrait partir à la retraite à l’échelon terminal de son corps.

cale




SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo